Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traité de 1532 établissant les droits et usages de Cazaux –Debat dans la forêt de Lerm, appartenant à Bordères

par amisdecazaux 8 Décembre 2011, 22:32 Histoires du village

La charte peut être consultée aux archives départementales des Hautes Pyrénées, en version originale, trés difficile à lire, et en sa version réécrite vers 1880 à la demande du maire, Fontan. 

 

L’an mille cinq cent trente deux de la deuxième du mois de novembre, au lieu de Bordères, Diocèse de Comminges et sénéchaussée de Toulouse et dans la maison de Bertrand, sire Bayle comme sont ainsi et dit a été qu’il y eu procés men et a mou v vin à l’avenir entre les syndic, consuls et habitants du lieu de Cazaux-Debat, pays d’Aure, d’une part, et noble et puissant seigneur Roger  d’Espagne, Seigneur de Montespan, de Bordères et dudit lieu de Cazaux-Debat, d’autre part.

Et ce pour raison et cause du droit prétendu par lesdits habitants de faire dépaitre leur bestiaux dans la montagne de Lerm sise au dessous de la juridiction et lieu dit et droit dudit Bordères et faire dans ycelle des cabanes pour mettre à couvert Iéeny, et couper du bois pour l’usage desdits habitants, ont demeurés d’arrord entre eux en la manière qui suit ci-après rédigé par écrit.

Or est il que ce jourd’hui et an ci-dessus exprimés, en présence de moy, notaire etc. constitués leurs personnes savoir le susdit Noble Roger d’Espagne, d’une part, et Jean de Portales, autrement dit Solé, Syndic, Bertrand de Sens, consul, et Jean Carrère l’ainé, conseiller dudit lieu de Cazaux-Debat, d’autre part, lesquels de leur plein grés, tous ensemble et chacun d’eux pour le tout, savoir : ledit Noble Roger d’Espagne, tant pour soi que ses héritiers, et lesdits syndic, consul et conseiller tant pour eux en leur nom et chacun d’eux et leurs héritiers qu’au nom de toute la communauté dudit lieu, ont transigé et policé sur ledit différent et d’autres qui pourraient survenir à raison de ce et premièrement sont restés d’accord que lesdits habitants qui sont à présent et qui seront à l’avenir , pourront, à perpétuité, mettre à faire paître leur troupeaux et leur bestiaux tant ceux qui leur appartiennent en propre que ceux qu’ils auront en gazaille de quelle condition qu’il soient et les enfermer dans des cabanes tant le jour que la nuit dans la montagne appelée de Lerm, sise en dessous de la juridiction dudit lieu de Bordères, et qu’ils les y pourront mettre tous le jour de la fête de Saint Barnabé, Apôtre, et non auparavant, pour paître les herbes feuilles et autres fruits de ladite montagne ; de plus sont demeurés d’aurore, que s’ils les mènent dans ladite montagne auparavant dudit terme, ils seront tenus, pour chaque fois qu’ils seront trouvés en faute, de donner à payer audit Seigneur d’Espagne et à ses successeurs la somme de dix sols tournois partageable pour moitié entre ledit seigneur d’Espagne et les consuls dudit lieu de Bordères.

Encore a été convenu que lesdits habitants pourront et leur sera permis de prendre et couper des fustes pour la construction de leurs maisons et bordes, et du bois pour leur chauffages, savoir :

des hêtres, l’édouts et mortbois, et non autre mens, ni d’autres arbres, et s’ils font le contraire, seront tenus lesdits habitants de donner à payer audit Seigneur d’Espagne ou ses successeurs la somme de quinze sols tournois pour chaque fois qu’ils seront trouvé en faute.

Comme aussi a été convenu que lesdits habitants ne pourront vendre ledit bois et fustes à aucun sans le congé, licence et permission dudit Seigneur d’Espagne et ses successeurs, et s’ils font le contraire, directement ou indirectement seront tenus de payer audit seigneurs ou à ses successeurs la somme de douze sols tournois pour chaque fois qu’ils seront trouvés en faute.

Pareillement aussi, ledit Seigneur de Montespan a donné et concédé audits habitants dudit lieu de Cazaux-Debat  au sujet des stipulations ci-dessus en confirmant toutefois le privilège du droit qu’ils ont de faire dépaitre leur  bestiaux dans les montagnes d’Artiguelongue, Montorrouy et Serre-Badet audits habitants accordé par feu  Noble et puissant Seigneur Arnaud d’Espagne, vicomte de Couserans et Seigneur de Montespan à  donné et transféré le droit de dépaitre et d’envoyer leurs bestiaux, de quelles conditions qu’ils soient dans lesdites montagnes, tout de la même manière que les habitants des lieux de Bordères et de Ris ont l’habitude de les y mettre.

 Finalement a été convenu qu’en considération des susdites franchises et libertés lesdits habitants dudit lieu de Cazaux seront tenus tous les ans et à perpétuité à chaque fête de Toussaint donner et payer audit Seigneur d’Espagne ou à ses successeurs à l’avenir dans ledit lieu de Bordères savoir la somme de deux cens petits et demi tournois. Comptant pour chaque écu vingt sept sols et demi et de se tenir aussi à la réparation du château dudit lieu de Bordères précisément sans aucune contradiction, à l’obligation de leur bien de chacun d’eux et de toute la communauté dudit lieu de Cazaux et ainsi l’ont juré et témoins Noble Bernard de Larrous dudit lieu de Bordères ; Guilhaumme de Caplong, seigneur de Bonrepaux


Pour copie conforme,
Le maire de Cazaux-Debat,

Signé Fontan

 

Note : la Saint Barnabée a lieu le 11 juin, date qui peut correspondre à la transumance

 

Vous pouvez admirer le paysage de la forêt de Lerm et du lac de Bordère en cliquant sur le lien suivant :

 

www.lacsdespyrenees.com/lac-416-Lac%20de%20Bordères.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

sygil 32 16/06/2013 11:19

génial votre site, mais hélas pas facile à lire (le fond et la surbrillance !
cordialament

Haut de page