Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les gaulois sont à la Pène

par amisdecazaux 12 Octobre 2014, 15:00 Histoires du village

Le Pène est le nom de la roche qui domine le village de Cazaux - Debat.

Derrière cette roche, sur le plateau qui la domine et l'entour, se trouve un lieu chargé de mystère, le Pla dero Croua.

Que signifie ce nom ? Mystère.

Il est fait référence à ce lieu dans la monographie rédigée en 1887 par l'instituteur Dominique Rey :

"La légende rapporte que les miquelets s’étaient réfugiés sur un plateau appelé Pla déro croua. C’est un espèce de camp retranché presque inaccessible, dominant Arreau et une partie de la vallée du Louron. Des contes plus ou moins fantastiques de leur souvenir, répétés au coin du feu, ont été pendant longtemps les croquemitaines des enfants du village. Quand une mère corrige un peu vertement son fils, elle ne manquera pas de lui lancer cet épithète : « qu’ès u miqualet »

C'est un espèce de camp retranché...

Situé à 1000 mètres d'altitude, le Pla déro croua domine la ville d'Arreau et le confluent des Nestes d'Aure et du Louron, pratiquement à la verticale. Il domine aussi la vallée du Louron à l'endroit ou elle se rétrécit pour ne laisser le passage qu'à la rivière et à la route construite au XIXème siècle. Jusque au XIXème siècle, le chemin passait plus haut dans la forêt sur la rive gauche, depuis Jézeau.

Le Pla déro croua est situé à l'extrémité aval de la crête qui mène jusqu'au Montious et au delà, au col de Peyresourde. Au dessus, à 20 minutes de marche, se trouve le village de Ris, autrefois Arris. La crête qui mène à Ris est irrégulière. Au dessus du pla dero Croua et du Plaouen se situe un monticule aplati à son sommet qui s'appelle le mail de Lagarde.

Cet endroit a été référencé par divers archéologues :

"Au lieu-dit mail de Lagarde ou Pla déro crouo les vestiges d'un ancien camp retranché domine Arreau : J Omnès, 1987a p62

Le plan du site : On accède par un chemin qui alterne passages raides et plats, depuis l'ancien chemin de Jézeau. Entre deux roches, on découvre un premier plareau, appelé basse cours sur le plan. Au dessus de ce premier plateau se trouve un second plateau, appelé le Plaouen. Sur ce plateau à gauche, se trouve un alignement de pierres formant un L, et dans la pente qui mèneà l'extrème gauche au mail de Lagarde, une succession de rods de pieres, d'environ 1 mètre de diamètre. Le Pla déro croua se trouve à droite, et le rocher de la Pène, qui est un observatoire, est situé juste en dessous du pla dero Croua. Les superficies : 5000 mètre carrés pour le pla déro croua, l'ensemble du site représente donc environ 2 hectares, mais il est difficile à délimiter.

Le plan du site : On accède par un chemin qui alterne passages raides et plats, depuis l'ancien chemin de Jézeau. Entre deux roches, on découvre un premier plareau, appelé basse cours sur le plan. Au dessus de ce premier plateau se trouve un second plateau, appelé le Plaouen. Sur ce plateau à gauche, se trouve un alignement de pierres formant un L, et dans la pente qui mèneà l'extrème gauche au mail de Lagarde, une succession de rods de pieres, d'environ 1 mètre de diamètre. Le Pla déro croua se trouve à droite, et le rocher de la Pène, qui est un observatoire, est situé juste en dessous du pla dero Croua. Les superficies : 5000 mètre carrés pour le pla déro croua, l'ensemble du site représente donc environ 2 hectares, mais il est difficile à délimiter.

A quoi pouvait ressembler le site ?

Visite virtuelle de la ville gauloise de Corent :

http://com.cg63.fr/com/Corent/

Qui vivaient là ?

Des villageois dont la mission consistait à surveiller la voie antique appelée Ténarèze, qui reliait le bassin de l'Elbe à la Garonne. Par cette voie, qui remontait la vallée d'Aure, circulait des marchandises : bétail, peau, minéraux. Plusieurs opidda étaient installés au dessus de cette voie dans la vallée d'Aure. Chaque tribu avait son oppidum, lui permettant de commercer. Le Pla déro croua permettait ainsi de surveiller le trafic de la vallée d'Aure et inter disait d'entrer dans la vallée du Louron.

Par commodité, on qualifie de gaulois les habitants de ces oppida mais dans l'antiquité, la montagne était occupé par des tribus qui parlaient une langue datée d'avant l'arrivée des celtes et des ibères.

Ces tribus étaient réputées pour l'élevage, mais aussi les qualités de mineurs et de terrassiers, ainsi que de brigandage. Il est possible, au vu de son emplacement, que l'Oppidum de Cazaux Debat ait répondu à ces trois usages.

Il a cessé d'être habité à l'entrée des romains, avec la construction de la ville de Lugdunum Convearnum.

~~Un article sur les oppida en Ariège : http://books.google.fr/books?id=Iw3UX-15PIkC&pg=PA41&lpg=PA41&dq=Conv%C3%8nes;oppida&source=bl&ots=X6ztWNm7St&sig=NPfaOiiLoa0LmpO9nzPmsSlh1lY&hl=fr&sa=X&ei=nLwOVMejD4jVapmhgMAD&ved=0CCoQ6AEwAw#v=onepage&q=Conv%C3%A8nes%3Boppida&f=false

Le pla déro croua

Le pla déro croua

Sur cette photo prise à Bordères, on voit à gauche, la Pène, le Pla déro croua et le mail de Lagarde, ensuite, la crête s'élève

Sur cette photo prise à Bordères, on voit à gauche, la Pène, le Pla déro croua et le mail de Lagarde, ensuite, la crête s'élève

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page